KEVIN GATES "Had To"

Avec ce nouveau titre clippé, Gates place la barre assez haut puisque qu'il tente de résumer toute sa vie d'adulte en un clip de 3:30. Dans la grande tradition des newborn ricain, il passe des lignes de C. au tapis de prière. Le titre est classic shit mais bien efficace et je ne sais pas pourquoi mais il y a un petit feeling Michael Mann qui se dégage du tout.

Kevin Gates - Had To [Official Music video]

03:58

6LACK "How Far"

J'ai envie de m'arracher les yeux à chaque que j'entends ou même que je vois The Weeknd et j'ai encore plus de envie de prendre une Delorean pour me gifler jusqu'au sang d'avoir saigné "House Of Balloons". Pourquoi m'adonner à ce genre de thuggerie sensible alors? Une certaine forme de masochisme sûrement. 

SNEAZZY "30400"

Qui l'eut cru? La jeune génération n'a pas oublié Laurent Boyer

Sneazzy - 30040

03:16

YUNG LEAN "Red Bottom Sky"

Oui certains vont dire "UB40 chopped and screwed" mais j'ai lu quelque part que "Internet a rendu tous les goûts acceptables" (ho ho ho). 

GUCCI MANE feat. Ty Dolla Sign "It's Enormous"

Crise existentielle ? Gueule de bois face à l'ubérisation du monde contemporain ? Fatigue de devoir sourire 24h sur 24 et d'être attaqué par des militants anti fourrure ? On ne sait pas ce qui a inspiré ce morceau (qui parle surtout de Q) mais Gucci n'est jamais meilleur que quand il bad un peu, soutenu par des gens qui savent... heu... chanter. Ca marche donc parfaitement ici. 

YOUNG DOLPH "While U Here"

Revenu d'entre les morts et beaucoup plus patate que n'importe quel sosie de Mariah Carey freestylant dans un parking (perso j'ai voté 1). 

Young Dolph - While U Here (Official Video)

02:39

LIL PUMP "Gucci Gang"

Alors, Lil Pump est-il autiste ? Sans doute, n'empêche que le rookie floridien continue à construire sa carrière de rappeur Soundcloud et à engranger les millions de vues avec un argument de vente béton : avoir la vie dont rêvent tous les ados amateurs de weed et de mumble rap. Moins méta que Lil Yachty, moins torturé que XXXTentacion, jusqu'ici ça marche, mais gaffe à l'explosion de la bulle. 

TRIPLEGO "PPP"

Les esprits chagrins parleront de copié/collé de PNL (alors que le duo montreuillois faisait du rap enfumé bien avant l'apparition des deux frangins de Peace And Lové), les plus optimistes d'apparition progressive d'un courant cloud rap français, mais tout le monde sera d'accord pour dire que "PPP" glisse aussi bien qu'une session de carwash sous Ambien (en restant dans la voiture). 

FUTURE & YOUNG THUG "Real Love"

On était un peu inquiets pour Young Thug. Un album country, un clip 200% americana avec Stetson, chevaux et accent redneck, on se demandait presque si le plan de Jeffery Williams n'était pas de récupérer la place de petit.e fiancé.e de l'Amérique qui vote Trump et va à l'Eglise le dimanche, laissée vacante depuis que Taylor Swift a décidé de devenir infréquentable. Mais non, en fait tout va bien, sa mixtape en collab avec Future est aussi bonne que prévu.  

TY DOLLA $IGN ft. YG "Ex"

Vous avez du retard les mecs, le concours du tube de l'été le plus lover-guimauve est terminé depuis au moins 2 mois et demi (et de toute façon c'est Luis Fonsi et Daddy Yankee qui ont gagné).